L’arrivee en Nouvelle-Zelande fut rude. Il n’y faisait pas tres chaud et nous n’avions pas beaucoup dormi.

Nous sommes partis de Perth dans la nuit du 1er fevrier, de facon a rater la finale de l’Open d’Australie.

Apres 6h nous sommes arrives a Sydney ou nous avons presque reussi a rater notre avion, enfin un sursaut d’intelligence nous amena a bon port.

On a donc atterri a Christchurch (bizarrement c’est une ville batie autour d’une eglise) en debut d’apres midi.

De la NZ a la France il y a exactement 12h de decalage.

La NZ et Christchurch, c’est la


Agrandir le plan

On a retrouve des potes de notre groupe de Fraser des le dimanche en fin d’apres midi. A part le choc climatique Christchurch ne nous a pas donne matiere a beaucoup ecrire.

Le lundi on s’est organise pour 2 semaines, ca ne nous etait jamais arrive en Australie, ca nous a beaucoup fatigue alors apres on a rien fait de notre journee.

Le mardi 4 fevrier on a recupere notre voiture de location, notre buggy-explorer comme l’appelle affectueusement Zeb. C’est une belle voiture rouge bien moche, automatique et sans puissance mais a l’avantage incroyable d’etre peu chere a louer.

Et on s’est mis en route. Le plan : se balader dans l’ile du sud dans le sens des aiguilles d’une montre (ca marche pareil meme si on est dans l’hemisphere sud, pas comme l’eau dans le lavabo).

Nous sommes arrives a Dunedin en fin d’apres midi et nous sommes alles voir les pingouins et les lions de mer dans la peninsule a cote. Ils ont du savoir que nous arrivions parce qu’ils etaient tous bien caches ou alors on etait pas tres discret.

[youtube n94IqLJNPdY]

Meme arrives sur la plage nous manquions de subtilite pour attirer les betes (cf archive videos).

Le lendemain nous partions en direction des Caitlins, region de falaises, de plages, de dauphins, de phoques, de pingouins, de lions de mer et surtout de froid. Il faut dire que la moyenne est d’environ 10 degres ici et il pleut tous les jours. Et c’est l’ete (un ete de m…)!!

Juste apres l’Australie ca fait une sacree rupture et on a du mal a s’y faire. D’ailleurs on parle souvent de Tahiti avec beaucoup d’espoir dans les yeux.

Aux Caitlins on a vu toutes ces bestioles du froid. On a ete juste assez pres des lions de mer pour qu’ils nous rugissent dessus facon “mais laissez moi faire la sieste peinard sur la plage”, a cote des pingouins peureux a la demarche si caracteristique, suffisament proche des phoques pour se rendre compte qu’avoir une odeur “de phoque” ce n’est pas un compliment.

On a pu voir aussi des gigantesques grottes en bord de plage, accessibles uniquement a maree basse; des lacs caches et de belles plages.

Apres toutes ces emotions animalieres et paysageres nous avons profite d’un repos bien merite a Invercargill.

Et le jeudi matin nous nous sommes mis en route pour Milford Sound (justen a cote de Te Anau), passage oblige en NZ.

Mais avant d’arriver a Milford Sound comme on commencait a trouver le voyage monotone on a reussi a tomber en panne..d’essence.

[youtube yVC0womLCJ0]

Etait ce la nostalgie de Therese? Ou plutot la Therestalgie comme on l’appelle ici? Nul ne sait toujours est il que meme en tombant en panne on a reussi a ne pas etre en retard sur notre planning.

Milford Sound c’est un choc. D’abruptes falaises se jettent dans les fjords glaces, la brume est partout, il y pleut 23h sur 24, de hautes chutes d’eau se deversent depuis plus d’une centaine de metres, on s’attend a voir surgir King Kong a chaque instant. C’est la nature a l’etat brut (y’a plein de petites mouches “sandflies” partout qui piquent et c’est pas agreable), dans l’eau de ces fjords on trouve les classiques neo-zelandais: phoques, dauphins, orques…et des un grand nombre d’oiseaux. Parmi ceux la il est a noter le Kea, sorte de perroquet tres curieux (il ouvre les sac a dos) et grand amateur de caoutchouc (il attaque le caoutchouc des voitures).

[youtube GhAxI_zPAz0]

On est reste 2 nuits a Milford Sound (menus a base de pates et de nouilles bien sur).

Le vendredi matin nous avions une croisiere dans les eaux du fjord, dans ce qu’ils appellent ici the Tasman Sea. La encore ce fut un defile de phoques feignants, de chutes d’eau vertigineuses et de falaises a pic.

Apres la croisiere matinale on s’est mis en marche, litteralement, pour aller se faire quelques balades.

On¬† a enchaine 2 petites balades de 3h (c’est pas pour nous vanter mais on les a finies en 1h30 chacune, mais c’est vraiment pas pour nous vanter qu’on dit ca), on est alle se faire un petit sommet (le Key Summit) sous la pluie et le vent avant d’aller voir le lac Marian qui possede un micro climat sous le soleil.

[youtube muswLKZRk9Q]

Et le lendemain nous etions en route pour aller affronter un glacier mais ne brulons pas les etapes.

[flickr album=72157613634637306 num=44]

Continuer à lire De Oz en Nz

[youtube au4d2PrKXC8]

Continuer à lire Petit moment animalier : les Kangous sauvages

L’Australie, ce fut :

* 24 plongees pour une profondeur cumulee de 351 metres

* 7 sessions de surf pour 9 (et demi…) vagues prises

* 300 litres de bieres (merci a Olivier pour sa genereuse contribution a cette statistique)

* 41 nouveaux amis sur facebook

* 19 posts sur le tropic

Mais combien de kilometres parcourus sur les routes?

Gagnez 3 magnifiques CD de musique 100% local

(ils nous ont permis de tenir toutes ces heures de conduite…)
en donnant l’arrondi a la centaine du nombre de km parcourus sur le bitume Australien
(pas d’avion, de bateau, de marche ou de transport en commun)

Si pas de bonne reponse d’ici le 16 fevrier prochain,
la reponse la plus proche  gagne ce lot hors du commun!

Continuer à lire Grand jeu concours 4 : L’equation Australienne

Samedi 17 janvier nous laissions Shark Bay pour Carnarvon, notre etape pour la nuit avant Exmouth.

Carnarvon n’a rien a raconter a part le drame, oui un vrai drame.

Le ukulele de Zeb s’est casse simplement, sans faire grand bruit mais irreparable. Zeb a passe la soiree dans un profond etat de tristesse (cf archives videos). Therese, le ukulele, cela faisait beaucoup trop de choses en meme temps pour un etre si sensible.

Dimanche 18 janvier nous arrivions a Exmouth.

Exmouth, c’est la:


Agrandir le plan

Si on souhaitait resumer Exmouth en une seule chose on dirait que : c’est le Ningaloo Reef, barriere de corail tres proche du bord de mer. Cela veut dire une intense vie sous-marine accessible a tout le monde avec un masque et un tuba. on peut y voir tortues, requins, raies, corails aux couleurs magnifiques et aux structures incroyables, et plus de poissons que d’eaux.

Exmouth est aussi connue car y’a plein d’animaux sauvages qui se baladent dans la ville, emus et autres bestioles exotiques (cf precedent petit moment animalier).

On a donc passe le lundi dans le Cape Range National Park, parc naturel qui couvre le littoral ou le Ningaloo Reef se deploie. La encore on a vu des plages sublimes, plein de trucs sous l’eau qu’on voit pas chez nous et la encore on s’est fait bouffer par les mouches qui semblent etre en vacances la bas.

On s’est rendu compte qu’on avait toujours pas mis de videos de kangourous sur le site. On s’est dit que pour 3 mois en Australie aucune video ca faisait pas beaucoup. Alors pour remedier a cela on s’est leve aux aurores (environ 7h30) pour aller faire une balade dans les collines en bord de mer du parc. Et on a trouve des kangourous, un bon paquet qui attendait les paparazzis mais qui n’ont vu que nous.

Bon on s’est aussi leve pour aller faire de la plongee, au Navy Pier.

L’armee americaine a une base de communications la bas (c’est d’ailleurs un des rares endroits d’Australie ou conduire a droite est tolere) et cette base se fait livrer son petrole (qui sert a ses generateurs electriques) une fois par an. Pour cela, les americains ont construit un gigantesque jetee qui ne sert qu’une fois par an. Au pieds de cette jetee, sous l’eau, on trouve une concentration de tous ces trucs qu’on aime sous l’eau: requins, poissons dangereux, corails de feu et autres trucs a caliner. On etait oblige d’y plonger.

On s’est en plutot bien sorti.

Mercredi nous commencions notre descente vers Perth via Karijini et l’interieur des terres, des coins plus que recules, des regions minieres et desertiques.

Ca commencait a faire pas mal de kilometres deja qu’on roulait, non plus avec Therese mais avec cette voiture sans nom et sans personnalite mais avec la climatisation.

[youtube 6wfQxAKwFYU]

Mais on a tenu bon et le soir on est arrive a Tom Price, ville miniere aux abords du parc.

Karijini, c’est la:


Agrandir le plan

Jeudi 22 janvier, on s’est balade dans le parc, on a un peu marche, on s’est baigne tout nu mais on ne va pas vous ennuyer avec de telles videos. Karijini c’est un peu comme tout grand parc vers le nord de l’Australie. Il y fait 50 degres a l’ombre et y’a pas d’ombres, y’a que des mouches mais en cherchant bien on peut trouver des rivieres, des gorges rouges et en profiter.

[youtube hDIcMW2TOWs]

Nous y avons passe la nuit, enferme dans nos tentes a partir de 18h jusqu’a ce que le soleil disparaisse completement emportant les mouches avec lui. Et le lendemain nous quittions le parc pour revenir vers Perth.

Peu apres avoir commence notre route, nous avons pu faire une rencontre sans vraie surprise mais pleine d’emotions.

[youtube 1wiio1FGxZg]

S’en suivent 2 jours de route intensive, de passages dans les villes minieres sur fond d’annonces a la radio de licenciements massifs dans ce secteur en Australie.

On s’est pose le samedi soir a Fremantle, 20km en dessous de Perth mais qui en est le prolongement.

Dimanche 25 janvier on commencait a attaquer le sud du coin, Busselton et Margaret River.

A Busselton on a plonge dans une epave d’un bateau de la marin australienne (le HMAS Swan) puis on a repris notre route vers Margaret River. Cette ville est celebre en Australie pour 2 choses: le vin et le surf.

On a trouve leur vin pas bon. Il a meme reussi a nous faire mal a la tete.

Pour ce qu’on a pense du surf, cette video sera plus explicite que n’importe quelle phrase.

[youtube -1wrvJdDCQc]

On est reste quelques jours a Fremantle, on s’est promene, on a mange japonais, on a plonge (encore) vers Rottnest Islands ou on a pu se balader dans un reseau de quasi-grottes sous-marines.

Et le samedi 31 janvier on a rendu notre voiture, preque propre avec avec pas mal de kilometres au compteur.

Et depuis on attend notre vol pour la Nouvelle-Zelande.

Dimanche 2 fevrier, c’est-a-dire demain nous devrions etre a Christchurch.

On peut dire de l’Australie comme de la carriere de Richard Clayderman, c’est fini.

En partant nous laissons derriere nous 3 mois de voyage, Therese, les magasins de biere facon drive-in , les mouches (en tout cas on espere) et probablement une part de nous memes (au son des violons).

[flickr album=72157613218477118 num=22]

Continuer à lire Ningaloo, Karijini et de nouveaux horizons