Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/cforms/cforms.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/cforms/cforms.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/tantan-flickr/flickr.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/tantan-flickr/flickr.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/utopia-cron/utopia38.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/utopia-cron/utopia38.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203
recife | Tropic Of Capricorn

Samedi 8 aout nous avons quitte Jerycoacoara (toujours avec Jeanne et Serge qui ne pouvaient se resoudre a nous quitter) pour aller voir ailleurs si les plages sont aussi belles.
Nous nous sommes donc mis en route pour Praia de Pipa (ce qui veut dire la Plage de Pipo en bresilien bien sur).

Enfin pour y arriver il nous a fallu, du bus 4×4, du bus 4×4 jusqu a avoir les fesses en compote puis ce fut un bus standard (en meme temps vu l etat des routes ici, ca changeait pas grand chose) puis encore un bus.
Tout ca pour arriver a Natal a 2h du matin, dormir grandement 5h et enchainer avec 2h de bus le dimanche matin de 7h a 9h.

Tout ca pour arriver sous la pluie..l ironie…

Praia de Pipa, c est la:


Exibir mapa ampliado

Nous avons donc passe un dimanche grisatre.
Lundi nous avons eu droit (enfin) a une belle journee que nous avons passe sur la plage a dormir, nous baigner avec les dauphins (veridique, c est pas juste pour frimer), faire du surf et simplement profiter.

Enfin mardi 11 aout ce fut dans un grand bruit de tristesse que nous avons quitte Esther et Jordi pour aller vers de nouvelles aventures. Ils auraient bien aime nous suivre, prolonger la magie et profiter de l effet d aspiration du tropic. Mais nous allions a Recife et a Recife il n y avait de place que pour nous (bah en fait ils avaient des billets d avion pour ailleurs..triste verite).

On est arrive a Olinda (Olinda c est la jolie petite ville coloniale a cote de Recife ou y a pas grand chose a voir) en debut de soiree. Le temps de se trouver une auberge pas chere et nous avions deja trouve notre bar prefere sur la place avec tous les habitudes et les brochettes pour l apero.
Mercredi nous avons visite Olinda, peut etre est on un peu blaze par les petites villes coloniales mais quand meme 17 eglises en une demi journee ca fait beaucoup.
Et le soir venu nous sommes alles rejoindre Karina, une amie de Seb qui travaille a Recife et a reussi a nous reconcilier avec la nourriture bresilienne et les desserts a base de bananes, fromage, sucre et canelle.

Le grand truc ici c est le restaurant au poids. Face a un grand buffet avec plein de choses saines comme des frites, des pates, du riz, de la viande en sauce, des saucisses et un peu de verdure on peut se servir tout ce qu on veut, on pese l assiette et on paye au poids. On a du grossir ici…

Et le jeudi apres avoir traine un peu dans Olinda nous avons mis le cap sur Salvador avec un somptueux bus de nuit.
Et vendredi 14 aout nous avons mis le pieds en terre promise de Salvador ou la caipirinha coule a flot, ou la musique se repand dans la rue comme un virus joyeux et ou les discussions dans la rue rythment la vie.

Salvador, c est la:


Exibir mapa ampliado

On a passe le weekend a Salvador, dans le Pelo, quartier de la vieille ville ou les touristes ressemblent a une espece protegee, entoures de policiers au milieu de tout le monde.
On peut y ecouter les batucadas repetant, se balader dans les marches pour ne pas acheter de vraies fausses antiquites et manger un bout de gateau a la banane.

Une fois les visites terminees, tout le quartier se retrouve dans la rue pour boire des bieres Skol achetees au vendeurs ambulants, ecoutant la musique qui sort de bars environnants et il semble que la france entiere se soit donnee rendez vous a cet endroit la.

Et dimanche matin, trop tot comme tous les dimanches, a 8h nous avons pris un nouveau bus pour Ilheus et enchainant tout de suite pour Itacare ou c etait suppose etre le paradis du surf.
On est arrive sous la pluie et ca n aide pas…

Heureusement lundi 17 le soleil est re apparu et nous sommes alles en excursion la matinee a la recherche des plages perdues et sublimes. Apres plusieurs heures et malgre les mauvaises informations fournies volontairement par un guide on a fini par y arriver.

Et des qu on a pu l apres midi on s est remis en route, le soleil n allait pas trainer, les vagues n etaient pas terribles et les restaurants etaient trop chers.

Alors on a mis les voiles et on est reparti passer la nuit a Ilheus (ville natale de Jorge Amado et ou se deroule Gabriella, girofle et cannelle), tres agreable ou les plats sont copieux, les boissons sont fraiches et legeres et ou les filles vous glissent des mots doux a votre table de bar.

Mardi 18 aout on est encore reparti, sur un rythme d enfer, pour Porto Seguro ou nous avons passe toute l apres midi autour des plages et de la vieille ville.

Porto Seguro, c est la:


Exibir mapa ampliado

Porto Seguro c est la station balneaire des classes moyennes (dixit le guide) et a la plage (ou l eau n est pas tres belle a voir) tout le monde se repose a une table en buvant une biere et en ecoutant du forro ou de la lambada. Nous on s est balade le long de la plage a la recherche de coquillages. Puis nous sommes alles voir la vieille ville, Porto Seguro etant la 1ere ville fondee au Bresil, ses eglises et ses maisons de couleur.

Enfin mercredi en debut d apres midi nous sommes repartis pour 17h de bus (oui oui, 17h dans le meme bus) jusqu a Belo Horizonte. Nous avons eu droit a 2 films qu il nous faut mentionner tant ils sont excellents: My sassy girl en 1ere partie et Here on earth (encore meilleur). A tous les fans du 7eme art, de Romer, Truffaut et Eisenstein nous conseillons ces oeuvres majeures.

A peine arrive a Belo Horizonte le jeudi 20 au matin a 7h que nous avons enchaine tout de suite pour un bus de 2h jusqu a Ouro Preto, vieille ville avec plus d eglises que d habitants.

Nous y avons passe 4h de visites intensives dans les rues en pente de cette petite ville sympathique avant de prendre un bus de nuit (encore et toujours)  jusqu a Sao Paulo ou nous attendent nos amis de Sao Luis pour un weekend plus bresilien que francais.

[flickr album=72157622094649638 num=33 size=Thumbnail]

Continuer à lire En descendant la cote…