Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/cforms/cforms.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/cforms/cforms.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/tantan-flickr/flickr.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/tantan-flickr/flickr.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/utopia-cron/utopia38.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/utopia-cron/utopia38.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203
nouvelle-zelande | Tropic Of Capricorn

Apres Milford Sound nous avions decide de rester dans l’age de glace et de gravir un glacier.

Le samedi 8 fevrier nous sommes arrives a Queenstown, la capitale du monde des sports extremes. Notre sport extreme a nous ca a ete de se coucher a 22h le samedi soir. Que de sensations fortes!! Nous n’avions plus fait cela depuis trop longtemps et nous nous sommes leves le dimanche matin en nous promettant de recommencer le plus souvent possible.

Une bonne journee de route plus tard et nous arrivions dans le territoire des glaciers Fox et Francois-Joseph. Ces glaciers sont connus car le terminal (l’endroit ou le glacier commence en bas) n’est qu’a 200m d’altitude et se jette presque dans l’ocean.

Les glaciers, c’est la:


Agrandir le plan

On s’est balade a cote du glacier Fox avant de se rendre a notre auberge de jeunesse au village de Francois-Joseph.

Le plan etait simple: gravir le glacier Francois Joseph le lundi 10 fevrier, parvenir au sommet, se prendre en photo et frimer pendant des annees. On a tout reussi.

il faut dire que notre ascension n’etait pas des plus sportives, d’ailleurs Zeb a meme reussi un exploit qui devrait etre bientot dans le Guinness Book des Records (des qu’ils nous repondent).

A la fin de la journee sur le glacier ( de 10h a 15h avec pause de 30min pour le dejeuner, a base de super sandwichs maisons) on etait meme pas fatigue, a tel point qu’on a repris la route tout de suite pour arriver a Exmouth le soir meme. Nous avons pu y savourer un delicieux diner a base de nouilles et de boite de thons, un classique.

Le mardi le buggy-explorer a avale de la route, nous avons traverse l’ile d’ouest en est pour arriver a Kaikoura, capitale des baleines, des dauphins et du froid. pour ne pas changer, il pleuvait quand nous sommes arrives a Kaikoura et il pleuvrait 2 jours plus tard quand nous en partirions.

A Kaikoura les trucs a faire c’est voir des cachalots, nager avec des dauphins et des phoques, bref que des trucs dans l’eau froide, sous la pluie, dans le vent avec des bestioles.

Mercredi matin (tot, tres tot, trop tot) nous partions sur notre gros bateau plein de touristes a la recherche de cachalots (sperm whales en anglais, ne nous demandez pas pourquoi) et on en a vu 2 (ou alors 2 fois le meme, on ne pourrait pas faire la difference).

Apres quelques heures sur le bateau il etait temps de rentrer et d’aller nager avec des phoques, malheureusement comme l’organisateur nous l’annoncait vers 14h: “Les phoques ne veulent pas aller dans l’eau, elle est trop froide, la sortie est donc annulee”.

Notre baignade phoquesque etait donc annulee, les phoques ne sont pas si stupides, c’est vrai que l’eau avait l’air froide quand meme.

Nous avons quand meme passe la nuit a Kaikoura en s’accordant un apres midi de repos la bas. De toutes facons il pleuvait dehors et on avait envie de rester bien au chaud.

Jeudi nous devions arriver a Akaroa, plus au sud de Kaikoura ou nous attendait une baignade avec des dauphins. Akaroa c’est un ancien port francais, il y flotte donc sur les maisons d’antiques drapeaux bleu blanc rouge et tous les restaurants se prennent pour la Tour d’Argent.

La baie d’Akaroa est sublime, dans un ancien cratere de volcan, on peut y acceder par une route sur une crete ventee qui domine la baie ou toutes les couleurs de la terre et de la mer semblent se melanger.

Nous avions planifie cette sortie avec les dauphins des notre arrivee en Nouvelle-Zelande, petit cadeau de la St Valentin. Nous nous offrions mutuellement ce moment d’harmonie en signe de renouvellement de nos voeux de voyage pour encore au moins 6 mois. Le meilleur fut bien sur les petits regards du coin de l’oeil des gens sur le bateau, le petit sourire du capitaine quand nous avons dit que “nous etions ensemble”.

Cela devait etre un mauvais jour, nous n’avons pas vu beaucoup de dauphins Hector (les plus rares et les plus petits du monde) et ceux que nous avons vu n’avons aucune envie de jouer avec nous. On s’est meme pas mis a l’eau mais on a eu droit a des personnes malades sur le bateau. Ca met toujours un peu d’ambiance. Et quand tout le monde est habille de combinaison de plongee on se croirait presque dans le futur.

Nous avons noye notre deception le soir meme a Christchurch avec des potes de notre voyage a Fraser Island. On a tellement noye notre chagrin que le lendemain nous avons rate notre bus et notre ferry pour Wellington. Nous avons erre dans l’auberge de jeunesse dans un etat plus proche du legume que de l’etre humain (cf archive video).

Dimanche nous avons reussi a attraper notre bus jusqu’a Picton et embarquer sur le ferry pour Wellington.ou nous sommes arrives encore fatigues des exces de l’avant veille et de notre voyage. Ce ferry fait donc la liaison entre les 2 iles, le nord et le sud a travers plusieurs sounds magnifiques par beau temps, c’est en tout cas ce qu’on nous a raconte pendant qu’on etait bien au chaud au bar du bateau.

Car bien evidemment sur le ferry il a plu et a Wellington aussi, finalement l’ile du nord ressemblait beaucoup a l’ile du sud.

Lundi nous avons enchaine avec un vol pour Rotorua (en plein milieu de l’ile du nord) puis un bus pour Auckland.

Auckland, c’est la:


Agrandir le plan

Apres une nuit en auberge a Auckland nous avons recupere une nouvelle voiture (un petit bolide gris a transmission automatique mais Zeb ne s’y est pas attache, trop peu de temps) et nous sommes alles explorer le Northland (la partie nord de l’ile du nord).

Mardi 18 nous avons dormi a Whangarei car le lendemain nous allions plonger aux Poor Knights Islands, qui est un des sites de plongee les plus connus de NZ et probablement de cette region du pacifique.

Le port de depart du bateau s’appelle Tutukaka, ca ne s’invente pas.

On doit dire qu’on a ete chanceux car ce jour la il n’a pas plu, ou alors juste un peu. Et les paysages des iles etaient superbes et pendant la plongee on a pu voir des raies, des murenes, un requin et plein de poissons.

Et le mercredi tout naif que nous sommes nous pensions nous balader encore plus au nord avant de rentrer sur Auckland rendre la voiture. C’etait compter sans le temps qui fut loin d’etre clement.

On s’est tape la pluie tot le matin jusque tard le soir. On a quand meme fait un petit tour dans l’ancienne capitale de la NZ, Okiato, dans la Baie des Iles, au nord de Whangarei. Malheureusement sous la pression de la pluis nous avons cede et battu en retraite a Auckland ou nous sommes arrives vers 17h.

Apres une bonne nuit de repos nous nous sommes balades dans la ville.

Demain nous nous envolons pour Tahiti en esperant que le temps y sera bien plus agreable.

Malgre un temps peu agreable pendant 3 semaines la Nouvelle-Zelande nous laisse de bons souvenirs et une envie de revenir quand on sera sur de la meteo.

[flickr album=72157614130462363 num=36]

Continuer à lire On en peut pluie!!

L’arrivee en Nouvelle-Zelande fut rude. Il n’y faisait pas tres chaud et nous n’avions pas beaucoup dormi.

Nous sommes partis de Perth dans la nuit du 1er fevrier, de facon a rater la finale de l’Open d’Australie.

Apres 6h nous sommes arrives a Sydney ou nous avons presque reussi a rater notre avion, enfin un sursaut d’intelligence nous amena a bon port.

On a donc atterri a Christchurch (bizarrement c’est une ville batie autour d’une eglise) en debut d’apres midi.

De la NZ a la France il y a exactement 12h de decalage.

La NZ et Christchurch, c’est la


Agrandir le plan

On a retrouve des potes de notre groupe de Fraser des le dimanche en fin d’apres midi. A part le choc climatique Christchurch ne nous a pas donne matiere a beaucoup ecrire.

Le lundi on s’est organise pour 2 semaines, ca ne nous etait jamais arrive en Australie, ca nous a beaucoup fatigue alors apres on a rien fait de notre journee.

Le mardi 4 fevrier on a recupere notre voiture de location, notre buggy-explorer comme l’appelle affectueusement Zeb. C’est une belle voiture rouge bien moche, automatique et sans puissance mais a l’avantage incroyable d’etre peu chere a louer.

Et on s’est mis en route. Le plan : se balader dans l’ile du sud dans le sens des aiguilles d’une montre (ca marche pareil meme si on est dans l’hemisphere sud, pas comme l’eau dans le lavabo).

Nous sommes arrives a Dunedin en fin d’apres midi et nous sommes alles voir les pingouins et les lions de mer dans la peninsule a cote. Ils ont du savoir que nous arrivions parce qu’ils etaient tous bien caches ou alors on etait pas tres discret.

Meme arrives sur la plage nous manquions de subtilite pour attirer les betes (cf archive videos).

Le lendemain nous partions en direction des Caitlins, region de falaises, de plages, de dauphins, de phoques, de pingouins, de lions de mer et surtout de froid. Il faut dire que la moyenne est d’environ 10 degres ici et il pleut tous les jours. Et c’est l’ete (un ete de m…)!!

Juste apres l’Australie ca fait une sacree rupture et on a du mal a s’y faire. D’ailleurs on parle souvent de Tahiti avec beaucoup d’espoir dans les yeux.

Aux Caitlins on a vu toutes ces bestioles du froid. On a ete juste assez pres des lions de mer pour qu’ils nous rugissent dessus facon “mais laissez moi faire la sieste peinard sur la plage”, a cote des pingouins peureux a la demarche si caracteristique, suffisament proche des phoques pour se rendre compte qu’avoir une odeur “de phoque” ce n’est pas un compliment.

On a pu voir aussi des gigantesques grottes en bord de plage, accessibles uniquement a maree basse; des lacs caches et de belles plages.

Apres toutes ces emotions animalieres et paysageres nous avons profite d’un repos bien merite a Invercargill.

Et le jeudi matin nous nous sommes mis en route pour Milford Sound (justen a cote de Te Anau), passage oblige en NZ.

Mais avant d’arriver a Milford Sound comme on commencait a trouver le voyage monotone on a reussi a tomber en panne..d’essence.

Etait ce la nostalgie de Therese? Ou plutot la Therestalgie comme on l’appelle ici? Nul ne sait toujours est il que meme en tombant en panne on a reussi a ne pas etre en retard sur notre planning.

Milford Sound c’est un choc. D’abruptes falaises se jettent dans les fjords glaces, la brume est partout, il y pleut 23h sur 24, de hautes chutes d’eau se deversent depuis plus d’une centaine de metres, on s’attend a voir surgir King Kong a chaque instant. C’est la nature a l’etat brut (y’a plein de petites mouches “sandflies” partout qui piquent et c’est pas agreable), dans l’eau de ces fjords on trouve les classiques neo-zelandais: phoques, dauphins, orques…et des un grand nombre d’oiseaux. Parmi ceux la il est a noter le Kea, sorte de perroquet tres curieux (il ouvre les sac a dos) et grand amateur de caoutchouc (il attaque le caoutchouc des voitures).

On est reste 2 nuits a Milford Sound (menus a base de pates et de nouilles bien sur).

Le vendredi matin nous avions une croisiere dans les eaux du fjord, dans ce qu’ils appellent ici the Tasman Sea. La encore ce fut un defile de phoques feignants, de chutes d’eau vertigineuses et de falaises a pic.

Apres la croisiere matinale on s’est mis en marche, litteralement, pour aller se faire quelques balades.

On  a enchaine 2 petites balades de 3h (c’est pas pour nous vanter mais on les a finies en 1h30 chacune, mais c’est vraiment pas pour nous vanter qu’on dit ca), on est alle se faire un petit sommet (le Key Summit) sous la pluie et le vent avant d’aller voir le lac Marian qui possede un micro climat sous le soleil.

Et le lendemain nous etions en route pour aller affronter un glacier mais ne brulons pas les etapes.

[flickr album=72157613634637306 num=44]

Continuer à lire De Oz en Nz