Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/cforms/cforms.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/cforms/cforms.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/tantan-flickr/flickr.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/tantan-flickr/flickr.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/utopia-cron/utopia38.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/utopia-cron/utopia38.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203
El camino de Buenos Aires | Tropic Of Capricorn
seb on May 24th, 2009

C est vendredi 1er Mai que nous sommes arrives a Mendoza, capitale du vin argentin (enfin toutes les villes ici disent cela).

Malgre notre coeur encore tout dechire de quitter le Chili, nous avons pu profiter des plaisirs argentins au plus vite, un bon gros steack, du vin pas cher et pas mauvais, un diner qui commence a 23h et une nuit qui ne finit pas vraiment.

A Mendoza, a part visiter tous les vignobles (et ca prend du temps de tout voir et tout gouter) il n y a pas grand chose a faire.

Alors on est parti, simplement, comme ca, sans un adieu, dimanche 3 Mai on a pris la route pour Salta (qui nous avait ete vantee par un certain Nico, rencontre sur l Ile de Paques, a tel point que nous avions fini par le croire employe par le syndicat du tourisme de la bas).

Salta, c est tout au nord de l Argentine, pas tres loin de la frontiere bolivienne et apres 16h de bus nous y arrivions vers 7h du matin (et c est tres tot 7h).

Salta, c est la:


Agrandir le plan

Et Nico (merci a lui quand meme!!) ne mentait pas (ce Nico la c est pas Luc, attention faut suivre). Ou qu il soit, qu il sache que nous le remercions.

Nous avons passe 3 jours superbes et bien remplis.

Notre premier jour fut passe (gaspille?) a se balader dans la ville, a prendre le funiculaire, a se faire draguer par les ecolieres (un petit blond en amerique du sud ca marche toujours), et surtout a s organiser pour le lendemain.

Notre plan, incroyablement brillant se resumait en 2 idees principales: louer une voiture, aller au nord le 1er jour et au sud le 2eme (les mauvaises langues qui suivent ce blog diront que ca en fait 3 des idees ca..).

Le conducteur officiel du Tropic s est donc bien fait plaisir a conduire sur les petites routes de montagne a plus de 3500m d altitude.

Mercredi 6 mai nous nous sommes lances dans l exploration du nord de Salta (lever aux aurores, preparation quasi militaire, organisation sans faille mais sans carte routiere aussi).

Les paysages furent magnifiques, varies et spectaculaires (a 3500m d altitude un bout de cactus devient passionant).

Notre premiere halte se fit a Tumbaya (a prononcer comme un cri de guerre), et cette halte se fit pour le dejeuner bien sur. Apres plusieurs heures de route nous etions affames.

Heureusement pour nous a Tumbaya, sur le bord de la route, entre 2 baches trouees se trouve un restaurant, LE restaurant. Un vieux barbecue avec d enormes morceaux de mouton, une nappe a carreaux en plastique, 2 treteaux, une planche, des sieges en plastique et des petites vieilles edentees et malicieuses suffisent a creer une atmosphere unique en bord de route.

Apres ce repas revigorant (ah oui et Tumbaya c est aussi un petit village tres beau et pittoresque avec un cimetierre aux couleurs melangeant bleu, jaune et rouge qui surplombent la ville) nous avons pu attaquer la Quebrada de Humahuaca (prononcer avec lenteur et sensualite).

La Quebrada c est haut et surtout un profond canyon qui nous a rappele les canyons de l amerique du nord (mais sans les americains du nord), des cactus, des rivieres assechees, des trucs qui planent dans le ciel.

Un petit peu d ambiance..

Un petit coup de Wikipedia pourra vous aider a briller au prochain repas mondain.

Et le coeur, le clou de cette quebrada c est la montagne aux 7 couleurs qui, incroyable mais vrai comme son nom l indique, est une montagne avec 7 couleurs.

L ascension etant impossible et surtout trop fatiguante nous avons prefere mediter depuis le bas.

Tellement emballe par ce paysage nous avons decide de poursuivre encore plus en avant notre excursion et d aller a Salinas Grande (qui est une saline tres grande).

Apres un col a plus de 3700m, plein de guanacos (c est comme des lamas mais pas vraiment pareils) nous sommes arrives dans un paysage spectaculaire, une mer de sel gigantesque (peut etre pas la plus grande mais notre 1ere en tout cas).

Nous avons exerce notre imagination pour essayer de trouver les meilleures blagues a faire la bas mais le meilleur est venu spontanement.

Puis ce fut l heure du retour, bien merite.

Mais le lendemain n etait pas en reste.

Avec une organisation similaire nous sommes partis au sud, jusqu a Cafayate.

Tout au long de la route 68 (qui rejoint la celebre route 40 a Cafayate) nous avons admire des paysages spectaculaires, ces quebradas et ces lieux sublimes comme las 3 cruces, la garganta del diablo, tous ces paysages qui se pretent fort bien a la poesie.

Il est a noter que les chiens de ces coins la sont  tres affectueux (cf archives).

Apres un repas bien merite a Cafayate (un bon lomito completo, le celebre sandwich avec du steack, de l omelette, du jambon et plus si affinites) il etait deja l heure de rentrer. Nous devions prendre un bus le soir meme pour Buenos Aires.

A 21h le mercredi soir nous etions confortablement installes dans notre bus pour arriver le lendemain a 19h a Buenos Aires.

Jeudi 7 mai apres 4 tres mauvais films, 12h de sommeil, 3 sandwichs, un paquet de chips nous arrivions a Buenos Aires (que nous appellerons BA pour plus de simpliciter).

BA, c est la:


Agrandir le plan

BA est une ville qui nous avait ete vendue par tous les gens rencontres. C etait la joie, l enthousiasme, le paradis inespere. On s est bien amuse mais bon pas tant que ca non plus.

On a bien visite, la place de Mai, l avenue de Mai, l avenue du 9 Juillet (ils aiment bien les dates a BA), les quartiers celebres, la Recoleta (le quartier classe avec la tombe d Evita ou y a toujours des gros americains devant), la Boca (le quartier typique et pauvre avec des danseurs de tango ou y a toujours des gros americains devant), Puerto Madero (le quartier pas typique du tout et moderne ou y a toujours des gros americains aux terrasses ou on veut s assoir).

On est meme alle se balader une journee a Tigre ou tous les portenos (les habitants de BA) vont passer le wekend, sorte de Venise mais sans gondole et avec des gros bateaux; on y trouve quantite de petites iles interconnectees ou apparaissent de belles demeures (Zeb y a meme trouve un nouvel ami, cf archive).

On est aussi alle passer une journee a San Antonio de Areco ou on etait cense trouver les Gauchos et ou on n a trouve que la pluie.

Enfin on a pas chome, on a aussi ecume la ville de nuit, on s est acclimate, on a bien garde le rythme.

Nos nuits n ont pas laisse beaucoup de place a nos jours la bas mais nous avons su en tirer le maximum.

Vendredi 15 mai etait jour de fete, Zeb recevait ses parents (MC et Vati, deja celebres par leurs commentaires sur le blog) et une amie a eux surnommee MFE, avec qui nous allions faire un bout de chemin jusqu a Iguazu. Il fallait voir les etoiles dans les yeux de leur fils. Nous avons passe 2 jours (surtout Zeb parce que Paz a du dormir un peu) avec eux a BA.

Samedi 16 fut un jour de grande tristesse, jetant une ombre sur les rejouissances manteauesques: Luc est parti.

Luc est rentre, il s en est retourne dans nos contrees froides et inacceuillantes, nous laissant plus seuls que jamais. Nous le pleurons chaque jour qui passe. Heureusement, avant de partir, il s est rase en se faisant un petit bouc qui lui sied a merveille.

Dimanche 17 mai nous partions en bus pour les Chutes d Iguazu et un peu d air frais.

[flickr album=72157618602499727 num=38]

6 Responses to “El camino de Buenos Aires”

  1. Superbe la “Salinas Grande” !!
    Presque aussi beau que l’accent de Palou lorsqu’il fait de la poésie en espagnol ;-)
    @+
    Profitez bien

  2. ça veut dire quoi, MFE ?

  3. soliman le magnifique
    May 24th, 2009 at 4:34 pm

    Un petit coucou d’Istanbul ou je passe quelques jours de rêve au pays des sultans, eh oui y a que le tropic qui s’éclate !!!
    Je vous relirai plus tard, !!!) et le grand bazar m’ouvre ses bras…
    Groses bises
    jackyie

  4. soliman le magnifique
    May 24th, 2009 at 4:36 pm

    Y a PAS que le tropic je voulais dire …

  5. soliman le magnifique
    May 24th, 2009 at 4:38 pm

    bon j’ai oublié la moitié des mots, c’est l’émotion !!
    La mosquée bleue m’appelle (à a prière) et le grand bazar m’ouvre ses bras pour me piquer mon pognon !!!
    voila je crois que c’est correct.
    Et qui a gagné le concours du Chili ???

  6. Wouha, impressionnant les paysages !
    Ramenez nous un peu de sel pour les nouilles au passage :-)

    La bise à tous, et continuez à vous en mettre plein les yeux !

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.