Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/cforms/cforms.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/cforms/cforms.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/tantan-flickr/flickr.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/tantan-flickr/flickr.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/utopia-cron/utopia38.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/utopia-cron/utopia38.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203
Bienvenus chez Evo.. | Tropic Of Capricorn
seb on June 26th, 2009

Le dimanche 24 mai nous decidons de passer la frontiere boliviano bresilienne pour aller prendre le Train de la Mort a Guijarro, ville frontiere a cote de Corumba.

Malheureusement le train etait complet ou ne partait pas pour cause de penurie d essence, nous n arriverons jamais a savoir.

Heureusment partait a la meme heure le Bus de la Mort (enfin c est nous qui l avons appele ainsi afin de ne pas regretter le train) qui allait nous emmener a Santa Cruz.

Apres 15 heures dans le bus le plus propre du monde (notre premiere rencontre avec les bus boliviens, forts differents des bus chiliens ou argentins) avec Boule et Bill (que nous ne pouvions pas abandonner) nous arrivions lundi 25 mai a Santa Cruz.

Nous vous avons rapporte quelques souvenirs de ce bus (en plus de la poussiere et peut etre quelques poux).

Santa Cruz est une des villes principales de Bolivie qui ne presente pas grand interet.

C est aussi une des villes les plus riches du pays et donc violemment anti-Morales.

Nous n y sommes restes qu une seule nuit, il n y a rien a y faire (a part se faire refuser l entree des restaurants car on porte un marcel).

Le lendemain, abandonnant Boule et Bill pour 2 jours, nous partions pour Samaipata ou il est possible (en theorie et par beau temps) de voir des ruines super vieilles.

Apres 2h dans un taxi partage avec une famille bolivienne nous arrivions.

Samaipata est une vieille ville coloniale, tres agreable qui se visite en 2h. Apres une sieste bien meritee sur la place publique nous fumes obliges de fuir pour cause de pluie.

Cette pluie nous empecha d ailleurs de voir quoique ce soit des ruines meme si nous y sommes quand meme alles au peril de notre vie et des nos habits (se balader sous la pluie pour ne pas voir grand chose est une activite fortement ludique).

De Samaipata nous primes un bus de nuit pour Sucre.

Sucre, c est la:


Agrandir le plan

Arrives mercredi matin a Sucre nous fumes tout de suite seduits par son ambiance, l architecture qui en fait une des plus belles et des plus anciennes villes d Amerique du Sud avec un grand nombre d antiques eglises, de musees, de couvents et batiments admirables.

Sur la place centrale il se passe toujours quelque chose, cela respire la vie et le mouvement.

De meme le marche est genial (cf archives), il y est possible de prendre un dejeuner pour 1 euros (12 bolivianos) avec soupe a la patate et a la viande suivie de viande et patates. Malheureusement mercredi apres midi nous ne pumes visiter pour cause de football, nous avons donc converge avec tous les touristes vers les bars diffusant la defaite de Manchester (en finale de la League des Champions face a Barcelone) que nous avons pu apprecier apres avoir retrouve Boule et Bill (qu il est agreable de se moquer des anglais quand ils perdent!!)

Enfin le jeudi nous avons continue notre visite de la ville en compilant en une seule journee: 4 eglises, 2 musees et 1 couvent (pas de chance la maison de la Culture etait fermee). Zeb accueillit la nuit avec un soupir de soulagement suite a cette tornade de visites.

Et le soir venu nous sommes alles feter l anniversaire de Boule enchainant les bars et les rencontres pour nous separer apres de viriles accolades vers 4h du matin.

2h plus tard le reveil sonnait. Notre bus pour Uyuni nous attendait.

Apres 4h de bus nous arrivions a Potosi (ville la plus haute du monde ou se trouvent de nombreuses mines) ou nous ne passerions qu une seule heure avant d enchainer pour Uyuni, juste le temps de manger et de voir le marche.

Nous sommes arrives a Uyuni en fin d apres midi, Uyuni c est la:


Agrandir le plan

Uyuni constitue le passage oblige de tous les touristes en Bolivie. C est la que se trouvent les celebres deserts de sels qu on visite en quelques jours.

Uyuni c est une ville sombre, triste qui sent la difficulte de vivre dans de telles conditions (4000m d altitude, des jours trop chauds, des nuits trop froides et pas grand chose a part le sel autour).

A peine debarques du bus une foultitude de gens se jettent sur vous pour vous offrir logements et tours. La Bolivie (contrairement au Chili et a l Argentine) est un pays ou il faut negocier, nous en avions perdu l habitude. Apres quelques discussions nous avons opte pour un tour de 3 jours partant le samedi 30 mai au matin.

L agence nous a vendu un tour avec 2 canadiennes et un francais et nous nous sommes retrouves avec 2 italiens et un couple de danois (Quelques jours plus tard la meme agence essaierait de vendre le meme tour a Boule et Bill en leur garantissant qu ils voyageraient avec 2 francais, ils reconnurent nos noms et le mensonge de l agence).

Quelques heures apres notre depart nous etions fixes, nous etions ceux qui avaient paye le plus pour ce tour. Notre vanite de baroudeur en prit un coup.

Pendant 3 jours nous avons partage notre quotidien avec Nico (l homme au piercing), Alessandro, Mads et Louise.

Nous avons donc partage notre conducteur-cuisinier-guide, Aber, qui nous impressionna tout de suite par sa vigueur, son dynamisme et son sens de la securite.

Les differents guides (routard, lonely, rough) mettent tous en garde contre les conducteurs alcooliques, fatigues et peu experimentes..

Nous avons donc passe 2 nuits, probablement les plus froides depuis le debut de ce voyage) a plus de 4500m sous 5 couvertures et un duvet (il est donc impossible de se lever pendant la nuit).

Et nous avons passe 3 jours dans ces deserts de sels ou se rencontrent seuls quelques ilots de pierre et de vie, abritant cactus, oiseaux et rongeurs. On trouve meme a certaines altitudes de veritables villages ou des gens vivent depuis des annees et au milieu de ces villages on peut trouver vicunas et lamas (la vicuna c est un peu comme un lama mais pas vraiment pareil). A la frontiere avec le Chili il est possible d admirer un volcan encore actif et fumant un peu (ou alors etait ce un nuage discret).

Nous avons pu aussi apprecier des lacs etincelants peuples de flamands roses au vol gracieux, d autres oiseaux au nom facilement oubliable, des poissons et des renards (zorritos) aux abords de ces lacs mais aussi du desert de sable et de pierres ou on peut trouver ce que les gens de la bas appellent des arbres de pierre.

Le matin du 3eme jour nous pumes nous baigner dans les thermes avec une temperature exterieure probablement negative, mais quel bain agreable a 7h du matin! Surtout avec tous ces gens qui ne sont pas laves depuis plusieurs jours et qui vont tous ensembles dans ce superbe bouillon de culture!

Puis le 4×4 nous abandonna a la frontiere avec le Chili (une sorte de no man s land ou se trouve une cahute de l armee et de la douane) d ou nous primes un bus pour arriver a San Pedro de Atacama, au Chili aux environs de 13h.

Nous sommes donc arrives a San Pedro le lundi 1er juin, d ailleurs San Pedro c est la:


Agrandir le plan

San Pedro ce fut notre 1ere douche savonnee depuis 5 jours (oui je sais on a ete dans les salines que 3 jours mais a Uyuno on avait pas d eau chaude a notre hotel) et ce fut aussi l occasion de retrouver un peu d internet.

Nous sommes restes quelques jours a Atcama. Nous avons donc passes ces jours la en charmante compagnie avec 2 copines chiliennes, Dany et Katty.

Le mardi nous a vu occupes a s organiser pour le reste du sejour, reserver des tours et une location de voiture. Et l apres midi nous sommes alles faire un tour dans la Quebrada del Diablo, sorte de canyon (du meme genre que ce que nous avions pu voir a Salta en Argentine). Et du haut de cette quebrada on peut apercevoir les paysages environnants.

Enfin le lendemain nous avons pu partir aux aurores pour aller voir les Geysers del Tatio qui sont sublimes.

Le depart se fait vers 5h du matin, dans la nuit noire et un froid terrible (nous sommes toujours a plus de 2500m d altitude), et cheminant cahin caha pendant plusieurs heures il est impossible de dormir.

L arrivee aux geysers se fait un peu avant le lever du soleil et des que celui ci irradie les geysers redoublent d activite. Nous avons donc deambule quelques heures au milieu des emanations fumantes et brulantes avant de nous baigner dans une therme suffisament froide pour nous faire sortir au bout de quelques minutes.

L apres midi fut passee entre la Valle de la Muerte ou nous avons pu nous essayer au surf sur le sable pendant quelques heures avec un succes indiscutable.

Les autres personnes purent donc admirer 2 styles tout aussi differents que respectables entre Paz et Zeb (admirons la godille fine de Paz et le style confiant et puissant de Zeb).

Et le coucher de soleil nous trouva dans la Valle de la Luna dont les paysages lunaires vous semblent irreels et sortis d une photo de la Nasa. Et ou chaque touriste essaie de saisir toutes les nuances les plus subtiles du ciel d une maniere qui se veut originale mais qui est a chaque fois la meme.

Nous avions loue un 4×4 pour les jours suivants afin de profiter un peu de notre liberte dans la region.

Nous nous sommes donc balades dans les lagunes environnantes, les quebradas, les deserts de sels, les parcs voisins au milieu des flamands roses, des renards et des vicunas.

Comme dit le philosophe Bridou “toutes les bonnes choses ont une fin sauf le saucisson qui en a 2″ et c est ainsi que samedi 6 juin le Tropic s est mis en marche pour la frontiere bolivienne, laissant derriere lui des paysages, des souvenirs, le Chili et tout ce qui nous y a plu.

Lundi 8 juin notre avion pour Cuba decollait en fin d apres midi de La Paz et nous avions pu en profiter pour revoir Boule et Bill et leur donner quelques lecons de vie.

[flickr album=72157619261128145 num=54]

Tags: , , , ,

2 Responses to “Bienvenus chez Evo..”

  1. Que dire si ce n’est ce qu’on répète (sans jalousie aucuneeeeee) depuis le début, bandes d’e…. (vous choisissez) !
    Bon les 15h de bus, on vous les laisse, quoique ça valait le coup quand même.
    Paz s’est fait le look Che Guevara, ça lui va bien et c’est plus facile pour se fondre dans le paysage …

  2. Nathalie la plus jolie
    June 26th, 2009 at 10:47 am

    allez aber, prend un café ça ira mieux !

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.