Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/cforms/cforms.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/cforms/cforms.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/tantan-flickr/flickr.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/tantan-flickr/flickr.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/utopia-cron/utopia38.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/36/d251665061/htdocs/wp-content/plugins/utopia-cron/utopia38.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.5') in /homepages/36/d251665061/htdocs/wp-settings.php on line 203
La boucle guatemalteque | Tropic Of Capricorn
seb on July 18th, 2009

L arrivee au Guatemala s est faite dans la nuit et sous la pluie le lundi 29 juin, Flores (la ville, pas la fille) nous a accueilli genereusement.

Le Guatemala, c est la (et pas tres loin du Honduras a l actualite brulante):


Ver mapa más grande

Grace a une organistion efficace dont nous seuls avons le secret nous avons pu continuer notre rythme infernal.

Le mardi 30 juin on s est offert un reveil a 4h30 du matin afin d aller savourer les beautes mayas de Tikal, peut etre le plus beau temple du monde (et on pese nos mots, parce qu on s en est bouffe du temple ces derniers temps).

Tikal est un ensemble de temples/pyramides/tombes/palais completement perdu dans la jungle mais pas pour les touristes. Sa particulartie reside dans le fait que les temples sont encore couverts de vegetation ce qui lui donne un vrai cote “temple maudit” et chacun peut se prendre pour Indiana Jones. On peut y savourer les cris des singes araignees (Spider Monkey!!) qui completent l ambiance jungle (d ailleurs Zeb est maintenant un expert en communication simiesque, cf archives).

Apres plus de 6h a Tikal (la culture on gere maintenant!) nous avons repris un bus de Flores a Rio Dulce afin d aller a Livingstone, un vrai bus comme on peut les imaginer au Guatemala avec des gens qui vous y vendent du savon, des shampoings, des casse dalles, des boissons a couleur douteuse, bref un vrai bus.

Les guides touristiques presentent de nombreuses mises en garde sur le Guatemala, les vols, les meurtres, les attaques a machette neanmoins l espece la plus dangereuse au Guatemala sont les hordes de touristes americaines celibataires. Nous avons reussi a nous en sortir non pas sans difficulte.

Apres une rapide nuit a Rio Dulce nous avons pu prendre le bateau pour aller a Livingstone (on ne peut y aller qu en bateau d ailleurs) dont le seul interet est le trajet sur un fleuve sinueux et a vegetation tropicale.

A peine arrives a Livingstone en debut d apres midi nous avons pu rencontrer un de ces specimens si particuliers d europeens ayant fui la froide europe il y a plus de 20ans pour les pays chauds, nous avons donc rencontre Gunther qui apres 5 min nous a genereusement propose de nous vendre de la drogue, coutume locale fort repandue apparemment. A part ca a Livingstone y a pas grand chose a faire, c est surtout le trajet qui vaut le coup, on peut y voir les gens qui vivent en bord de fleuve, manger du pain de coco (c est bon ca le pain de coco!) et se laisser porter par l onde.

En fin d apres midi nous sommes alles promener nos pieds du cote de la plage histoire de voir si l eau est toujours aussi agreable, malheureusement l ocean la bas n est pas a la hauteur et apres 5min de bain nous avons courageusement decide d aller boire une biere et de trainer sur Internet (que d aventures!!).

Le lendemain nous avons repris la route (enfin le fleuve ici) pour repartir a Antigua, on s est donc enchaine avec bonheur 2h de barque, 6h de bus jusqu a Guatemala City et un autre bus de 2h jusqu a Antigua.

Antigua, c est la:


Ver mapa más grande

Antigua, c est la vieille ville coloniale par excellence, on a pu donc s y adonner a une de nos activites preferee: la visite de vieilles eglise. Loin du rythme de Sucre nous avons quand meme bien visite (et a Antigua il y a le plus beau MacDo du monde, cf archives).

Et surtout chaque jour nous nous sommes immerges avec delice dans le marche d Antigua ou on pourrait rester des heures a voir la vie et a saliver sur tout ce qui s y vend. Nous y avons passe tout vendredi et tout samedi avant de profiter des delices de la vie nocturne d Antigua. Guatemala City etant trop dangeureuse beaucoup de jeunes viennent faire la fete a Antigua le weekend, ce qui offre une ambiance detonnante avec des voitures de policiers armes de fusils a pompe partout (le fusil a pompe est un attribut necessaire a tout homme au Guatemala, on fait pas de blagues a un mec qui a un shotgun).

Enfin le dimanche 5 juillet au matin nous avons pu a nouveau savourer les joies du bus puisque nous sommes alles a Chichicastenango (Chichi pour les intimes) voir un marche spectaculaire en theorie et moins en pratique.

Le meilleur moment du marche fut quand nous avons fait la sieste apres avoir dejeune, sieste au soleil ou nous avons pris de super coup de soleil (a noter que Zeb dormant avec la main sur le ventre on pouvait contempler la trace exacte de la main apres le coup de soleil).

Puis vers 14h nous avons ecrase du bitume a nouveau pour aller au Lago de Atitlan, lac entoure de volcans, nous y sommes arrives en fin d apres midi, fourbus et coup de soleilles.

Le lundi 6 juillet nous sommes partis a l assaut du volcan de l autre cote du lac (1h en bateau pour traverser), assaut qui a tourne a la Berezina quand nous nous sommes perdus au bout d une heure et que nous avons passe une autre heure a trouver que le temps passait quand meme tres vite. Neanmoins la vue etait tres belle (c est ce qu on se dit en tout cas). Nous avons perdu notre condition de marcheurs hors pairs acquise au Chili ou alors est ce qu on ne tente pas une ascension entre midi et 14h dans les pays chauds.

Mardi nous a vu quitter le Guatemala pour retourner au Mexique, a San Cristobal de las Casas, au coeur des Chiapas. C est le coeur un peu serre que nous avons quitte ce pays d aventure, de marches exotiques et de chaleur tropicale et peut etre peut on dire que le Guatemala a aussi eu le coeur serre de nous voir partir.

San Cristobal, c est la:


Ver mapa más grande

San Cristobal c est aussi une tres vieille ville, tres belle, tres agreable mais le clou de notre sejour ne fut pas la visite des nombreuses eglises, musees et temples mais notre premiere preparation de Tacos maisons et les tacos maison c est super bon. Ce qui est bien aussi a San Cristobal c est qu on peut y enregistrer de futur tube planetaire comme la Chanson a Geoffrey et avoir tout un public qui nous admire la bas (enfin quelques grands meres et leur petite fille).

Et le jeudi matin nous avons continuer notre exploration des ruines anciennes a Palenque ou le site est presqu aussi beau qu a Tikal et presqu aussi impressionant qu a Chichen Itza. Par consequent apres 4h de bus nous avons enchaine avec la visite du site de Palenque (faut dire ce qui est, au bout d un moment tous ces temples se ressemblent beaucoup, c est beau mais quand meme).

Le jeudi soir nous avons pu renouer avec la grande gastronomie et nous avons savoure les delices d un bon Burger King (celebre chaine mexicaine).

Et sur la lancee de notre rythme intrepide vendredi 10 juillet nous sommes alles a Villahermosa apprecier de grosses statues au coeur d un zoo-musee.

Et c est un bus de nuit qui nous a amene a Oaxaca ou nous sommes arrives le samedi 11 juillet afin d y retrouver les Pieds Nickeles, amis de Zeb qui ne devaient arriver que le dimanche.

Par consequent nous avons fete notre derniere soiree en tete a tete avec toute la ville d Oaxaca.

[flickr album=72157621178536169 num=50]

Tags: ,

6 Responses to “La boucle guatemalteque”

  1. Vous avez assisté à des sacrifices ?

  2. On a fait nos propres sacrifices…

  3. Merci pour le récit, toujours aussi palpitant…
    Pas besoin d’aller au Guatémala pour un coup de soleil, j’en ai chopé un à Samoens (Haute Savoie) !!!! bon y a pas les temples ok
    Y sont ou les tacos, on veut les voir !

  4. Ahlala, profitez bien des quelques semaines qui vous restent !!
    Bientot le retour…

    En attendant, 1/10 pour la blague “Des temples, on en aura vu une Palenque”, mais 10/10 pour la derniere photo (doigt dans le nez de la statue) :-p

  5. merci bien de nous faire voyager, nous qui sommes déjà rentrés depuis 6 mois. je comprends mieux ce que ça fait de voir les blogs des petits veinards quand on est cloué ici! c’est cool de revoir des coins où on est passé, d’en découvrir de nouveaux, de se marrer de vos conneries, mais merde… qu’est-ce que je suis jalouse! on attend de vos nouvelles quand vous serez revenus…
    Sonia

  6. Ouha l autre elle va faire sa jalouse en plus!
    Et des nouvelles qd on rentre… encore faudrait il qu on rentre ;)

    Sinon que nos fans se rassurent : le tropic ne donne pas bcp de nouvelles pr causes techniques ! Quelques soucis de blog… Nous reglons ca au plus vite pr vous conter la suites de nos aventures.

    A tres bientot,

    Paz & Zeb

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.